Restauration de la Chapelle

Mis en avant

Le dossier de restauration de la chapelle avance peu à peu. Après l’étude de diagnostic sommaire, il s’agissait de vérifier sur le terrain les éléments permettant de passer à la phase d’avant-projet définitif (AVD). C’est ainsi que lundi 16 novembre, M. Nicolas Gautier, architecte des bâtiments de France , Agnès Béchade, ingénieur patrimoine, Madame Séverine Jeanneau architecte de la société Architrav se sont retrouvés en présence de Francis Cosnet, maire de Crannes-en-Champagne, Michel Lopez et de David Bourgoin.

Un échange fructueux a permis d’envisager de nouvelles pistes de subventions possibles. Un long travail de préparation reste à finaliser.

Chapelle de Crannes en Champagne

Chapelle de Crannes en Champagne

Chapelle de Crannes en Champagne

Chapelle de Crannes en Champagne

La commune a prêté son “antependium”

Mis en avant

Anetta Palonka-Cohin, chargée d’études du patrimoine mobilier au CAUE 72 (Conseil d’architecture d’urbanisme et d’environnement) est venue, la semaine dernière, récupérer une magnifique peinture sur cuir (antependium) du XVIIe siècle. Cette oeuvre sera exposée du 20 novembre 2020 au 21 mars 2021 à l’abbaye de l’Epau sur le thème “les trésors d’arts sacrés de la Sarthe”. Une soixantaine d’oeuvres collectées dans les différentes églises de la Sarthe seront ainsi exposées. La plupart de ces oeuvres ont fait l’objet d’une restauration subventionnée par le département et la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) des Pays de la Loire.

Antependium de Crannes-en-Champagne

Antependium de Crannes-en-Champagne

Un peu d’histoire sur l’antependium de Crannes-en-Champagne :

Antependium de Crannes-en-Champagne

Antependium de Crannes-en-Champagne – détail

Il ornait  le maître autel de la chapelle Notre-Dame de Pitié, peinture sur cuir de Cordoue, cette peinture est datée de la fin du XVIIe siècle; œuvre particulièrement rare elle a fait récemment l’objet d’une restauration.
A ce propos, on peut signaler que l’antependium qui fait l’orgueil de Crannes et de sa Chapelle ornait initialement l’autel de la Vierge en l’église de Crannes. Cet autel de la Vierge en bois sculpté (fin XVIe) fut ensuite transporté dans la chapelle après la révolution (cf. manuscrit Hutereau F°213 et 214). L’antependium sera déplacé un peu plus tard en 1865 à l’occasion de la mise en service des trois nouveaux autels de l’église paroissiale Saint Cyr, Sainte Julitte (financés par Louis André Lelong, maire de Crannes et sa femme Jeanne Chanteau).
A noter également, à travers la description de l’Abbé Hutereau, qu’il existait un second antependium qui ornait le maître autel de l’église, représentant le martyr de Sainte Julitte et de Saint Cyr (F°132, F°133 ) antependium qui de nos jours a disparu – Pour approfondir la question voir Manuscrit HUTEREAU;

Pèlerinage et randonnée pédestre Vallon-sur-Gée – Crannes-en-Champagne

Mis en avant

Nouvellement installés dans la paroisse de Loué, (qui regroupe 23 clochers), Christophe Hadevis, curé et Henry Fautrad vicaire, sont venus rejoindre le père Pierre-Benoît Duveau.

Présentation rapide 

Le père Christophe Hadevis :

Père Christophe Hadevis

Père Christophe Hadevis

Avant sa venue à Loué, il était chapelain à Paray-le-Monial. Mais il cache également d’autres talents :  il est scénariste de bandes dessinées. Il a remporté le premier Prix international de la bande dessinée chrétienne au festival d’Angoulême pour “Quelques écorces d’orange amère : une vie de Benoît Labre” paru aux Editions de l’Emmanuel et d’autres projets sont en cours.

Le père Henry Fautrad :

Père Henry Fautrad

Père Henry Fautrad

Également membre de la communauté de l’Emmanuel, le P. Henry Fautrad est aussi responsable du dialogue avec l’islam dans le diocèse du Mans. Il est aussi l’auteur de l’ouvrage :”Musulmans : Comprendre. Rencontrer. Aimer”

L’objectif immédiat de la nouvelle équipe, c’est d’aller à la rencontre des habitants afin de mieux en saisir les attentes.

 

Avis aux randonneurs :

Première étape, c’est pour le samedi 10 octobre, le père Henry Fautrad propose à toute personne intéressée de se joindre à un mini pèlerinage pédestre qui partira de l’église de Vallon-sur-Gée, empruntera le sentier pédestre menant à Crannes-en-Champagne. Le rendez-vous est fixé à 10H30 devant le parvis.
Une messe sera célébrée à Crannes-en-Champagne à 12h. Une occasion rare de découvrir et redécouvrir la magnifique église de Crannes, ses vitraux et son statuaire.

Le maître autel

Le maître autel

Nécrologie : Hélène Izambert, ancienne maire de Crannes, est décédée

Mis en avant

C’est avec tristesse que nous apprenons le décès d’Hélène IZAMBERT, figure marquante de notre commune pendant plusieurs décennies. 2e adjointe dès 1971, elle exerça les fonctions de première magistrate pendant 31  ans.

Amoureuse de son village, elle n’avait qu’une obsession, valoriser le caractère spécifique de Crannes. N’hésitant pas mettre la main à la pâte, tant pour la restauration de la chapelle, ou lorsqu’il s’agissait de décorer de ses magnifiques compositions florales, salle municipale, gîte, église, mairie.

Promouvoir Crannes, les médias sont preneurs, et Hélène Izambert n’hésite pas à les solliciter : mariage champêtre, mariage en parachute, rien de l’arrête. Peu à peu l’image de Crannes-en-Champagne, village où il fait bon vivre se façonne.

Militante de terrain, elle accompagne François Fillon dans ses premiers pas politiques. En septembre 2010, elle est décorée de la légion d’honneur par le premier ministre de l’époque qui avec beaucoup d’humour rappelle sa première rencontre avec Hélène Izambert.

Une page de l’histoire de Crannes se tourne, Hélène Izambert y aura apporté sa pierre. Notre municipalité adresse ses plus sincères condoléances à toute sa famille.

Mairie relookée, un premier mariage pour Francis COSNET

Mis en avant

 

Jardinet de la cour intérieure entièrement nettoyé et “relooké”, mairie réaménagée, c’est dans cette nouvelle configuration que Francis Cosnet a célébré son premier mariage. Peu à peu la nouvelle équipe municipale prend ses marques. Des travaux d’embellissement du village à travers des opérations citoyennes se mettent en place… telle par exemple la construction d’un mur en pierre apparentes pour masquer les containers de recyclage, le désherbage du cimetière…et ce n’est qu’un début !   

CORONAVIRUS – NOUVELLES CONSIGNES DE LA PRÉFECTURE

Mis en avant

Depuis la fin du mois de juillet, l’ensemble des indicateurs épidémiologiques montrent que la diffusion de la Covid-19 s’intensifie à nouveau de manière inquiétante en Sarthe.

Le département a franchi le seuil d’alerte. Il présente un taux d’incidence (nombre de personnes testées positives à la Covid-19 pour 100 O00 habitants) de 62,3, tandis que la région Pays-de-la-Loire dans son ensemble affiche un taux de 21,36 le 18 août. De même, le taux de positivité (nombre de personnes testées positives pour 100 personnes ayant effectué un test) est de 4,85%, contre 2,55% dans l’ensemble de la région Pays-de-la-Loire. Ces chiffres sont donc bien plus élevés que la moyenne régionale.

Ces indicateurs et leur détérioration de plus en plus rapide démontrent une circulation active du virus au sein de la population de notre département. Plusieurs foyers épidémiques ont aussi été recensés au cours des dernières semaines.

Cette situation m’a donc conduit à prendre d’ores et déjà plusieurs mesures visant à enrayer la propagation de l’épidémie de Covid-19 :

Extension de l’obligation du port du masque

L’obligation du port du masque, jusque-là appliquée au centre-ville du Mans, à l’agglomération de Sablé-sur-Sarthe, ainsi qu’à tous les marchés, brocantes et vide-greniers, doit en effet être étendue, afin d’inclure l’ensemble des espaces où la diffusion active du virus fait apparaître des risques de contamination.

C’est pourquoi j’ai décidé, en lien avec le président de Le Mans Métropole, maire du Mans, avec le président de la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe, ainsi qu’avec les autres maires concernés, de rendre obligatoire le port du masque dans la communauté urbaine du Mans Métropole, dans la Communauté de communes de Sablé-sur-Sarthe, ainsi que dans quelques communes limitrophes et sur l’ensemble des marchés, brocantes et vide-greniers sarthois.

Limitation des rassemblements de plus de 10 personnes

Au regard de la situation sanitaire et de la nécessité de prévenir les comportements de nature à augmenter ou à favoriser les risques de contagion, en particulier dans l’espace public à forte fréquentation, j’ai décidé d’engager, avec les élus et les responsables des rassemblements locaux concernés, toutes les démarches pour limiter, par la voie du dialogue ou par la voie réglementaire, les manifestations qui pourraient donner lieu-à une diffusion du virus.

Dans ce cadre, je vous demande donc d’examiner tous les rassemblements qui doivent se dérouler dans les prochaines semaines sur le territoire de vos communes, notamment dans vos salles de fêtes ou salles polyvalentes, et, compte tenu de la situation sanitaire, de prendre l’initiative de les annuler ou de les reporter. Mes services (pref-covíd19@sarthe.gouv.fr) se tiennent à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches. Je remercie ceux d’entre vous qui ont déjà pris des décisions en ce sens.

En ce qui me concerne, je n’hésiterai pas à interdire tout rassemblement qui serait de nature à favoriser le développement de la pandémie ou à prendre des mesures restrictives (huis clos notamment).

Ainsi, les rencontres amicales ou compétitions officielles de football devront se dérouler à huis clos jusqu’au 27 août prochain.

 

Je vous invite également à faire preuve d’une vigilance accrue quant au respect de l’obligation du port du masque dans les lieux publics clos, et notamment à l’occasion des cérémonies de mariage se déroulant dans vos mairies.

Les rassemblements rivés festifs et familiaux doivent faire l’objet d’une vigilance accrue. Je souhaite également attirer votre attention sur les rassemblements festifs et familiaux, en dehors d’établissements recevant du public et hors du domaine public. Ces rassemblements qui ont lieu dans une habitation, un terrain attenant ou sur un terrain isolé, se déroulent parfois dans l’ignorance des règles sanitaires en vigueur.

Si les organisateurs d’un rassemblement festif dans une enceinte privée autorisent une personne se présentant spontanément à entrer, alors qu’elIe leur est inconnue (c’est-à-dire en dehors du cercle familial et amical), le lieu des faits est considéré comme un « lieu ouvert au public ››. Il est alors nécessaire, comme exposé dans la circulaire jointe qui vous a été adressée le 18juillet relative à la tenue de rassemblements dans le cadre de la sortie de l’état d’urgence sanitaire, d’effectuer une déclaration préalable de manifestation auprès de la préfecture. Du fait de l’évolution de la situation sanitaire, mes services pourraient alors être amenés à interdire ces manifestations.

Comme certains d’entre vous en ont déjà pris l’initiative, je vous invite à nous signaler toute information concernant des rassemblements festifs privés potentiels, à informer les organisateurs comme les propriétaires des lieux des dispositions légales, et de leur rappeler l’importance du respect des mesures barrières.

Contrôle du respect des gestes barrières

Respecter et faire respecter les gestes barrières est en effet un impératif, notamment les 3 M (lavage régulier des Mains, au moins un Mètre de distance, créer une culture du port du Masque).

A ce titre, le respect des gestes barrières dans les lieux de rassemblement du public (restaurants, bars…) impose une vigilance et une mobilisation renforcées. Il est, de ce point de vue, important de préciser qu’iI est de la responsabilité du gestionnaire des lieux de faire respecter la réglementation sanitaire au sein de son établissement. Je vous remercie de relayer ce message auprès des intéressés car j’ai demandé aux forces de sécurité, police nationale et gendarmerie nationale, d’effectuer des opérations de contrôle. Elles feront initialement preuve de pédagogie mais par la suite seront amenées à verbaliser les contrevenants. La mobilisation de vos polices municipales est également essentielle pour assurer le respect de la réglementation.

Je compte enfin sur vous pour rappeler à tous les sart fois que ce combat contre la Covid-19 est l’affaire de tous et que nous devons nous mobiliser tous ensemble pour obtenir rapidement une évolution positive des indicateurs sanitaires, et au-delà préserver des vies et éviter la saturation de notre système de santé.

Port du masque obligatoire

Mis en avant


Extension du port obligatoire du masque sur les marchés, vide-greniers, brocantes de toutes les communes de la Sarthe

Les récents indicateurs de Santé Publique France montrent une dégradation de la situation sanitaire du département de la Sarthe avec une circulation plus active du COVID-19 dans la population et une augmentation constatée des hospitalisations des patients atteints du COVID. Il y a urgence à agir en renforçant l’application des gestes dits barrières ainsi que les mesures de prévention et de dépistage auxquelles vous et vos équipes participez aux côtés des équipes de santé.

C’est pourquoi, j’ai décidé, en lien avec l’agence régionale de santé des Pays de la Loire, d’imposer le port du masque dans toutes les communes de la Sarthe à l’occasion des marchés, brocantes et vide-greniers.Cette mesure fait parti des différentes actions qui contribuent à la lutte contre la propagation du virus,elle entrera en vigueur ce samedi 15/08 à 8H00.
Vous trouverez ci-joint l’arrêté préfectoral instaurant cette mesure.

Tout contrevenant au port obligatoire du masque dans les zones fixées pourra être verbalisé par procès-verbal électronique (PVe) de la police nationale, de la gendarmerie nationale ou/et de la police municipale, d’une contravention de 4ème classe (135€). En cas de récidive, la sanction peut aller jusqu’à 3750 € d’amende et une peine d’emprisonnement.

Si les circonstances locales au niveau communal l’exigent, les maires peuvent demander une extension de la zone d’obligation du port du masque (en précisant les lieux concernés : liste des rues et places ainsi que des plans et les motifs) auprès de la préfecture à l’adresse : pref-covid19@sarthe.gouv.fr

A titre d’exemple : en lien avec la ville de Mans, le port du masque a été rendu obligatoire pour certains secteurs du centre-ville de cette commune.

Les demandes seront étudiées au cas par cas en lien avec l’agence régionale de santé des Pays de la Loire.

Renforcement des contrôles

Pour enrayer la dégradation de la situation sanitaire, les contrôles de terrain visant au respect des mesures de prévention vont être renforcés dans les prochains jours. Les polices municipales sont invitées à y participer activement en lien avec les unités locales de la gendarmerie nationale et de la police nationale.

Au-delà des contraventions qui pourront être prises individuellement, si un rassemblement présente un risque élevé de propagation du virus, des arrêtés de fermetures administratives des établissements qui ne respecteraient pas les gestes barrières seront pris.

Pour toute question ou difficulté, vous pouvez écrire à l’adresse : pref-covid19@sarthe.gouv.fr

Le Préfet
Patrick DALLENNES

Alerte canicule

Mis en avant

Conseils comportementaux dans le cadre des fortes chaleurs

Météo France annonce une vague de chaleur pour les prochains jours; les températures resteront élevées même la nuit.
Au vu des températures élevées, la préfecture invite chacun à la plus grande prudence et souhaite rappeler, notamment aux personnes fragiles (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées, ou malades à domicile, personnes dépendantes, les femmes enceintes et les jeunes enfants et nourrissons), les quelques conseils clés utiles en cas de fortes chaleurs, tout en continuant à respecter les gestes barrières contre la COVID-19 (se laver les mains régulièrement, porter un masque, respecter une distance d’un mètre):

Conseils individuels

Evitez de sortir à l’extérieur aux heures les plus chaudes (11h – 21h) et restez à l’intérieur de votre habitat dans les pièces les plus fraîches et au mieux, dans un espace rafraîchi (réglez alors votre système de rafraîchissement 5°C en dessous de la température ambiante). Fermez les volets et fenêtres le jour, aérez la nuit.
Si vous utilisez une climatisation individuelle ou collective, celle-ci doit être nettoyée et entretenue régulièrement, et des filtres ayant une bonne performance sanitaire (ex: HEPA) et correctement entretenus doivent être utilisés. En période de COVID, dans les espaces clos collectifs même en l’absence de malade, n’allumez pas de ventilateur.
En l’absence de rafraîchissement dans votre habitation, passez au moins deux ou trois heures par jour dans un endroit frais (grands magasins, cinémas, lieux publics). Si vous devez sortir à l’extérieur, préférez le matin tôt ou le soir tard, restez à l’ombre dans la mesure du possible, ne vous installez pas en plein soleil.
Si vous devez sortir, portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire.
Prenez régulièrement dans la journée des douches ou des bains frais, sans vous sécher. Buvez régulièrement et sans attendre d’avoir soif, au moins un litre et demi à deux litres par jour, sauf en cas de contre-indication médicale (en cas de fortes chaleurs, il faut boire suffisamment pour maintenir une élimination urinaire normale).
Ne consommez pas d’alcool qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.
Evitez les boissons à forte teneur en caféine (café, thé, colas) ou très sucrées (sodas) car ces liquides sont diurétiques.

En cas de difficulté à avaler les liquides, prenez de l’eau sous forme solide en consommant des fruits (melon, pastèque, prunes, raisin, agrumes) et des crudités(concombre, tomate, sauf en cas de diarrhées) voire de l’eau gélifiée.
Accompagnez la prise de boissons non alcoolisées d’une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes … ).
Evitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage … ).

En cas de malaise composez le 15

Conseils collectifs

Pensez à aider les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, personnes handicapées, personnes souffrant de troubles mentaux) en leur proposant régulièrement des boissons, même en l’absence de demande de leur part. Pensez à appeler vos voisins ou vos amis âgés et handicapés pour prendre régulièrement de leurs nouvelles.
Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température.
Pour y remédier, ils doivent boire abondamment surtout de l’eau ou des boissons non alcoolisées (le surplus d’eau sera éliminé) et rester le moins possible exposés à la chaleur.
Les symptômes d’un coup de chaleur sont : une fièvre supérieure à 40°C, une peau chaude, rouge et sèche, des maux de tête, des nausées, une somnolence, une soif intense, une confusion, des convulsions et une perte de connaissance.

La plate-forme téléphonique Canicule info service vous conseille dès aujourd’hui,

au 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe),
du lundi au samedi de 9h à 20h.

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées ou pour personnes handicapées disposent d’un dispositif d’alerte en cas de forte chaleur.
Les maires recueillent les identités des personnes âgées et handicapées qui le souhaitent afin de faciliter l’action des services sanitaires et sociaux en cas de crise.

Plus d’informations : http:solidarites-sante.gouv.fr/

alerte canicule

Journées citoyennes un premier bilan

Mis en avant

Un rapide petit mot avant les congés d’août aux Crannais connectés. Je remercie très sincèrement tous les bénévoles qui ont bien voulu participer récemment à l’entretien du cimetière. Je suis très heureux de constater que la cohésion fonctionne dès le début de ce mandat. Il y a eu la journée tri des cailloux, aujourd’hui nous pouvons commencer à voir le résultat avec la construction du beau mur que Ludovic est en train de réaliser. Il y a eu également la participation de Jean et Jean-Pierre sur le taillage et nettoyage de la végétation à la salle des fêtes et de la route du moulin à vent. Sans oublier ceux qui participent aux travaux notamment dans la gestion du gîte ; un ménage et une préparation d’urgence ont permis de valider un séjour d’un mois ; super pour le budget du gîte. Merci beaucoup à tous. Notre défi du moment, c’est l’entretien des trottoirs. Depuis le zéro phyto, qui a mon sens est une bonne mesure pour nous tous, la tâche est devenue plus contraignante.  Essayons ensemble de prendre conscience, que nous devrons au même titre que la neige entretenir son trottoir. Pourquoi pas comme beaucoup de communes voisines organiser une journée désherbage. Je ne manquerai pas de vous en reparler.

Nous avons reçu, avec David 2e adjoint, en mairie récemment le Sénateur de Nicolay et Mr Lorne du conseil départemental. Notre but : décrocher un maximum de subventions pour nos projets. Nous avions reçu au même titre Madame la présidente de la région Mme Christelle Morançais et j’ai un rendez-vous avec le Sénateur Mr Vogel début septembre.  Nous faisons le maximum avec l’équipe municipale pour aller à l’essentiel : la chasse aux subventions !!! …pour réaliser nos projets.

Voilà, après une mise en route laborieuse, inédite, due aux événements sanitaires un premier bilan; je veux vous dire que nous sommes bien à notre tâche. Je terminerai en vous disant que vos participations m’encouragent pleinement je continuerai mon engagement ayant à cœur notre village.

Merci de faire confiance à l’équipe DU RASSEMBLEMENT 

A bientôt et bon été à tous

Francis Cosnet